coup de coeur·Non classé

Outlander: Le chardon et le tartan – Diana Gabaldon

Quatrième de couverture:

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille.

Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au coeur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

Le début d’une série incontournable !

le chardon et le tartan

Le chardon et le tartan est le premier tome de la saga Outlander (anciennement dénommée le cercle de pierre) écrite par Diana Gabaldon, je l’ai lu pour la première fois j’avais 16 ans et je ne me lasse pas de le relire régulièrement.

A l’occasion de la sortie de la saison 1 de la série « Outlander », adaptée des romans,  diffusée sur Netflix, j’ai décidé de me rafraîchir la mémoire et j’ai donc ressorti ce roman de ma bibliothèque.

Difficile de définir un style précis pour ce livre, il mêle le roman historique, la romance, une bonne dose d’intrigue,et un peu de fantastique.

On suit le personnage de Claire qui lors d’un voyage avec son mari en Ecosse à la fin de la seconde guerre mondiale, disparait après avoir été en contact avec un menhir.
Elle se retrouve transportée au même endroit deux cent ans plus tôt.
Coincée dans un monde qui n’est pas le sien, elle va lutter pour rejoindre son époque, tout en apprenant à vivre au sein d’une civilisation où la femme n’a que peu à dire et est soumise à un homme, qu’il soit son mari, son père ou son frère; pour une femme indépendante et libre comme elle, cela va engendrer une série de scènes hautes en couleur.

Malgré la taille imposante du roman, 600 pages en version poche, la lecture est fluide et on ne peut qu’être déçu d’arriver à la dernière page.

La série de livres vient d’être entièrement rééditée chez J’ai lu, et deux nouveaux tomes sont attendus pour septembre 2016 et octobre 2016.

En ce qui concerne l’adaptation en série, je ne peux que la conseiller, le format série permet d’être au plus proche du roman (une saison égale un tome), les décors sont magnifiques. Je n’ai vraiment pas été déçue. Diana Gabaldon a pris part à la création de la série, et cela se sent, c’est très fidèle au roman.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s