Non classé

La trilogie du Tearling – Erika Johansen

Editeur: le livre de poche

4ème de couverture du tome 1:

Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon Royal où son oncle a pris le pouvoir.Le jour de ses dix-neuf ans, une garde l’escorte de son repaire à la capitale, où elle doit reconquérir la place qui lui revient de droit.
Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente.
Long périple semé d’embûches, plein de bruit et de fureur, de trahisons et de combats… Pour Kelsea, l’épreuve ne fait que commencer.

Cette trilogie est un petit bijou de fantasy. Pas étonnant de lire les commentaires élogieux d’Emma Watson, connaissant ses goûts pour les livres féministes.

Nous sommes plongés dans un royaume miné par la corruption, manipulé par le royaume voisin. Kelsea, la fille de la précédente Reine du Tearling a été élevée à la campagne par des personnes fidèles à la reine, cachée de tous. Le jour de ses 19 ans, elle doit rejoindre la capitale afin de monter sur le trône qui est le sien. Mais tous ne l’entendent pas de cette oreille, ni son oncle le roi « régent » qui ne tient pas à perdre ses privilèges, ni la Reine du royaume voisin.

C’est un livre qui donne a réfléchir, sur les décisions que l’on prend, sur les choix que l’on fait. Ici tout n’est pas blanc ou noir, mais très souvent gris. En cherchant à faire quelque chose de juste, ne risque-t-on pas d’empirer la situation? Kelsea aura souvent l’occasion de se poser cette question pendant les 3 tomes que dure cette histoire.
Les questionnements sur les liens de filiations (est-ce nos parents qui nous définissent?), le poids que les erreurs des parents font peser sur les épaules de leur enfants sont très bien évoqués.

Ici on a l’occasion de suivre un personnage doté de caractère mais qui a aussi ses défauts, ce qui en fait somme toute un personnage très humain auquel on peut s’identifier.
La psychologie de tous les personnages est très bien travaillée, ce sont des personnages complexes, aux multiples facettes, ce qui va engendrer de nombreux rebondissements.

Je dois avouer qu’au début de la lecture j’ai un peu été perturbée par les références historiques disséminées ici et là dans le récit, qui me semblaient totalement anachroniques, mais tout s’éclaire plus on avance dans le récit et c’est ce qui donne du piment à l’histoire.

Cette trilogie devrait bientôt adapté au cinéma avec Emma Watson. Hâte de voir se que ça peut donner au cinéma.

Bonne lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s