Non classé

La mer en hiver – Susanna Kearsley

Éditeur: Pocket

4ème de couverture:

Au printemps 1708, une flotte de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d’Écosse afin de réclamé sa couronne.
De nos jours, Carrie McClelland, écrivain à succès, s’inspire de cet épisode historique pour son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au coeur d’un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d’une de ses ancêtres, Sophia.
Très vite, les lignes se brouillent entre fiction et faits historiques. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps.
Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé…

la mer en hiver

La mer en hiver est le premier roman de Susanna Kearsley qui ait été traduit en français et je dois dire que je ne suis pas déçue. A tel point que s’ils ne se dépêchent pas de traduire ses autres romans je n’hésiterai pas à les lire en V.O. vu la qualité de son écriture.

On est ici dans une romance historique avec comme pour le roman ‘un gout de cannelle et d’espoir’ de Sarah McCoy deux histoires en parallèle qui ont un lien ténu que l’auteur nous fait découvrir peu à peu. Contrairement aux livres de Sarah McCoy où le récit contemporain m’ennuie toujours un peu, ici c’est la partie que j’ai préférée, même si je dois dire que le récit historique et le récit contemporain sont aussi passionnants l’un que l’autre.

L’auteur nous fait voyager dans les magnifiques paysages d’Écosse, et l’on a qu’une envie c’est de marcher dans les pas de Carrie et de découvrir ces paysages et cette région si bien décrits

Pas de longueur, pas de description pesante, on est de suite immergée dans le récit, on s’y croirait.

 

coup de coeur·Non classé

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons – Emily Blaine

Editeur: Harlequin

4ème de couverture:

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons … du moins elles essayent

Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job? Enjoliver, camoufler, désamorcer.
En bref, effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garret McIntyre.

Une gueule d’ange à la réputation démoniaque: alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière pormetteuse.
Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Et j’ai comme l’impression que convaincre monsieur « j’ai été élu deux fois homme le plus sexy de l’année » ne sera pas si simple…

les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons 1

A la recherche d’une lecture pas prise de tête? Ce roman est fait pour vous. 

C’est une chouette petite romance, qui se lit assez rapidement (à réserver pour lire au coin du feu ou sur la plage, à vous de voir).

Ne cherchez pas les figures de style ou les phrases alambiquées, ici le style est simple, direct.

J’ai beaucoup apprécié le fait que livre aborde la face cachée d’Hollywood. Ce qu’il y a derrière le glamour et les paillettes: les mensonges, la dissimulation, les ambitions.

C’est du Harlequin donc si vous n’aimez pas les romans à l’eau de rose, je vous conseille de passer votre chemin, mais pour les autres je vous souhaite bien du plaisir avec Abby et Garrett. C’est léger mais très agréable à lire.

Non classé

Le trône de fer intégrale de 1 à 5 – Georges.R.R Martin

Editeur : J’ai lu

4ème de couverture:

Le royaume des Sept Couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver: par-delà le Mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis et seuls les plus forts ou les plus retors, s’en sortiront indemnes…

le trône de fer intégrale 1

Alors là, on est dans du lourd. Petit lecteur s’abstenir. Les 5 tomes sortis font ensemble à peu près 5000 pages et il y a encore au moins un tome de prévu. Si vous avez déjà commencé le visionnage de la série, attention, la série n’est pas fidèle à 100% aux livres, de plus la série a déjà dépassé les livres dans l’histoire.

Pour ceux qui auraient vécus dans une grotte pendant 6 ans et qui n’ont jamais entendu parler du trône de fer (the game of thrones en VO) c’est un récit de fantasy qui relate les aventures de plusieurs familles nobles dans le royaume de Westeros. Il ne fait pas bon être noble à Westeros, les intrigues qui se tissent à la cour, la cupidité, les ambitions personnelles font du royaume de Westeros un vrai coupe gorge pour qui ne manie pas à la perfection les règles du jeu de trône.  Ces livres sont une succession d’intrigues, de combats, de ruses, et de passions…

L’avantage de ces récits imposants, c’est aussi de pouvoir aborder tous les genres. Même si le livre est considéré, et à juste titre comme de la fantasy, certains passages reprennent les codes du polar, de la romance, du thriller,etc… Il y en a ainsi pour tous les goûts.

Le nombre de tomes peut sembler élevé mais c’est bien nécessaire pour développer correctement toutes les ramifications de l’histoire.

Même si lire les 5 tomes à la suite m’a semblé un peu long, j’ai hâte que le tome 6 arrive (pas prévu avant fin 2018 au minimum).

P.S.: pour ceux qui comme moi ne raffolent pas du sanguinolent, certains événements décrits dans le livre m’ont bien moins perturbés à la lecture du livre que lors du visionnage de ces mêmes passages dans la série (l’avantage de l’imagination je suppose).

 

Non classé

Un parfum d’encre et de liberté

1859. Chez les Brown, la cause abolitionniste se transmet de père en fille. En pleine guerre de Sécession, la jeune Sarah suit les traces de son célèbre paternel, sacrifiant tout de sa vie de femme dans son combat pour la liberté…

2014, banlieue de Washington. En achetant cette vieille demeure sur Apple Hill, Eden pensait pouvoir guérir son désir d’enfant que son corps lui refuse. Une nouvelle vie, de nouveaux voisins et, surtout, cette mystérieuse tête de poupée retrouvée dans la cave, lui ouvriront un autre chemin, tracé pour elle depuis plus de 150 ans…

Plusieurs décennies séparent ces deux femmes et pourtant leurs destins se rejoignent sur bien des points…

Un-parfum-d-encre-et-de-liberte

 

Eh oui encore une livre sur l’abolitionnisme…

Juste après avoir acheté un goût de cannelle et d’espoir, j’ai acheté le deuxième livre de Sarah McCoy: Un parfum d’encre et de liberté.  Et comme pour le premier, je n’ai pas été déçue.

Comme dans son premier livre, deux histoires se déroulent en parallèle, un récit qui se déroule dans une période historique (dans ce livre-ci la période de la guerre de Secession) et un récit de nos jours, avec un personnage ou un objet qui fait lien entre les deux périodes.

On a d’un côté le récit de la vie de  Sarah, une jeune femme engagée pour la cause abolitioniste, qui va se battre pour défendre ses convitions .

D’un autre Eden, qui a tout… sauf un enfant. Un désir d’enfant qui la ronge et qui fragilise son couple.  Dans sa banlieue, elle s’ennuie. Jusqu’au jour où elle découvre la tête d’une poupée dans un garde manger, alors avec Cléo sa petite voisine, elle va mener l’enquête et découvrir l’histoire de la tête de poupée.

Un roman bien mené qui nous permet une plongée dans une période absolument passionnante.

 

 

Non classé

Ma cousine Rachel – Daphné du Maurier

Editeur: Le livre de poche

4ème de couverture :

Sans la connaître, Philip déteste cette femme que son cousin Ambroise, avec lequel il a toujours vécu dans leur beau domaine de Cornouilles, a épousée soudainement pendant un séjour en Italie. Quand Ambroise lui écrit qu’il soupçonne sa femme de vouloir l’empoisonner, Philip le croit d’emblée…

Le don du suspense psychologique propre à la célèbre romancière anglaise est particulièrement éclatant dans « Ma cousine Rachel ».

ma cousine rachel

Daphné du Maurier a le don de nous tenir en haleine tout au long de son récit. Rachel est-elle cette femme manipulatrice et dangereuse décrite brièvement par le cousin Ambroise dans l’un de ses derniers courriers à Philip ou est-elle une femme vive et spirituelle qui frappée par le destin a vu la mort de ses deux précédents maris? L’auteur insinue le doute tout au long du récit et comme Philip, nous sommes en proie à l’interrogation.

La plume de Daphné du Maurier est simple et fluide, pas de longueur, rien qui puisse gâcher le récit. Et les paysages décrits ainsi que l’époque n’en apportent que plus de charme au récit.

Le livre vient d’être adapté au cinéma avec Rachel Weisz dans le rôle de la cousine Rachel et Sam Claflin dans le rôle de Philip.

 

coup de coeur·Non classé

Un goût de cannelle et d’espoir – Sarah McCoy

Editeur: Pocket

4ème de couverture:

Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt.
Entre ses parents patriotes, sa soeur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l’armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d’insouciance. Jusqu’à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps…
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d’une pâtisserie allemande, celle d’Elsie… Et le reportage qu’elle prépare n’est rien en comparaison de la leçon de vie qu’elle s’apprête à recevoir.

un goût de cannelle et d'espoir

Énorme coup de cœur pour ce petit bijoux.

Le roman évoque d’une part la vie d’Elsie en 1944 dans la boulangerie familiale en Allemagne en plein dans le cœur du Reich nazi et de sa rencontre avec un jeune enfant juif. Et d’autre part elle raconte la vie de Reba une américaine qui vit au Texas et dont le récit se déroule en 2007. Reba est journaliste et va faire la connaissance d’Elsie à l’occasion d’un reportage qu’elle doit réaliser avec pour thème les fêtes de Noël.

Malgré les deux récits en parallèles, le roman est très facile à lire, l’auteur indique très clairement à chaque changement de lieu et de temps les informations en haut de la nouvelle page.

J’ai adoré les parallèles faits par l’auteure entre des situations de guerre et des situations contemporaines et les crises de consciences qu’elles engendrent dans les deux cas.

C’est un roman plein de poésie, touchant, très émouvant, qui nous donne l’occasion de réfléchir sur notre société, ses contradictions et aussi le rôle du citoyen dans cette société.

Un roman à dévorer comme une pâtisserie allemande à la cannelle. J’en reprendrais bien une part.

 

 

Non classé

Un sac de billes – Joseph Joffo

Éditeur: Le livre de poche jeunesse

4ème de couverture:

Paris, 1941. Joseph a dix ans. Dans le pays occupé par les nazis qui obligent tous les Juifs à porter l’étoile jaune, le jeune garçon et son frère Maurice tentent de franchir la ligne de démarcation sans papiers, pour gagner la zone libre.

un sac de billes

Un sac de billes est un roman autobiographique de Joseph Joffo, qui raconte le voyage de Maurice et Joseph, deux frères, afin de franchir la ligne de démarcation.

Malgré le sujet qui peut sembler assez lourd et dur, c’est surtout un merveilleux livre sur l’enfance. Le récit n’est pas larmoyant, à l’image de l’enfance il passe de la joie à la tristesse et inversement en à peine quelques secondes.

Ce livre fait partie d’une trilogie:

Tome 1 : Agates et calots (avant-guerre)
Tome 2 : Un sac de billes (guerre)
Tome 3: Baby-foot (après-guerre)

Il n’est pas nécessaire de commencer par ‘agates et calots’ qui chronologiquement est le premier puisque l’auteur a commencé par écrire en premier un sac de billes, les personnages sont donc décrits en détails.

Même si l’auteur décrit son histoire, c’est aussi l’histoire de beaucoup d’autres enfants juifs. Une façon légère d’introduire un sujet qui l’est beaucoup moins auprès des enfants, futurs citoyens en devenir. C’est un livre très intéressant à utiliser pour le travail de mémoire dans les écoles.
Il est conseillé pour les enfants à partir de 10 ans.

Le livre a récemment été adapté au cinéma avec comme personnages principaux: Dorian Le Clech, Batyste Fleurial Palmieri, Patrick Bruel, Elsa Zylberstein, Bernard Campan et Christian Clavier.